Le Théâtre Saint-Georges

Nos coordonnées

@Théâtre Saint Georges
51 rue saint georges
75009 Paris

Direction : Marie France Mignal
Tél réservation : +33 1 48 78 63 47
Site : www.theatre-saint-georges.com

aperçu du plan pour situer le Théâtre Saint-Georges

 

L'histoire du théatre

C’est dans ce lieu à l’histoire brillante que sera jouée de nouveau la création d’Id Proscenium, Alice au Pays des Merveilles dès le 20 octobre prochain. Voici l’histoire de notre partenaire en quelques lignes…

Situé au cœur du quartier de la « Nouvelle Athènes », le Théâtre Saint Georges, bien que récent –il date de 1929, connut une histoire brillante.
L’emplacement actuel du Théâtre Saint-Georges, était jadis occupé par le Journal Comoedia. Le théâtre fut ajouté à l’initiative de Camille Choisy. Celui-ci qui avait pendant plusieurs années dirigé le Grand Guignol, cherchait un autre local ou s’abriter.

Après moult transformations et travaux, c’est finalement le 8 février 1929 que Camille Choisy et son associé Jacques Albert convièrent le tout Paris à l’inauguration de leur nouveau théâtre. Ce fut une surprise et un ravissement : rompant avec les traditions, l’architecte avait délibérément adopté un style moderne, une sobriété et un goût parfaits.
Pour son spectacle d'ouverture, Camille Choisy donna en représentation en septembre 1929 La Fugue d'Henri Duvernois. Le succès fut des plus encourageants. Le Théâtre Saint-Georges connut alors pendant dix années consécutives de très grands succès. Sous l'impulsion de Benoît-Léon Deutsch, des pièces restées célèbres : L'Homme, la bête et la vertu de Luigi Pirandello, Mademoiselle de Jacques Deval, La femme en fleurs de Denys Amiel avec l'inoubliable Valentine Tessier, connurent, avec beaucoup d'autres, un grand retentissement.

Pendant la guerre, le théâtre est fermé puis rouvert sous des directions temporaires successives…Pendant l’occupation, le théâtre connaît des difficultés en raison notamment des conditions d’exploitation difficiles.

En septembre 1943, Mary Morgan, en association avec Marie-Rose Belin d'abord, puis seule à partir de 1948, prend la direction de cette salle. C'est alors que le Théâtre connut sa principale période de gloire et pendant plus de trente-cinq ans !
Patate de Marcel Achard avec Pierre Dux : 2 225 représentations.
Croque-Monsieur de Marcel Mithois avec Jacqueline Maillan : 1 254 représentations. Tchao ! de Marc-Gilbert Sauvajon où l'immense Pierre Brasseur s'illustra pour la dernière fois : 389 représentations !

En 1978, Mary Morgan cède son fauteuil directorial et le Théâtre poursuit son histoire. Une direction éphémère de Monsieur et Madame Sandor, puis celle de Félix Ascot poursuivent la tradition du Théâtre Saint-Georges – on doit notamment à ce dernier L'Aide mémoire de Jean-Claude Carrière avec Caroline Cellier et André Dussollier, et Le Charimari de Pierrette Bruno avec Micheline Boudet et Pierre Tornade. C'est également au Théâtre Saint-Georges durant cette période qu'eut lieu le tournage du film de François Truffaut Le Dernier métro, film qui reçut de très nombreux « Césars ».

En 1984, France Delahalle et Marie-France Mignal reprennent la direction du Théâtre Saint-Georges, où se joueront, notamment, la plupart des pièces de Maria Pacôme. Toujours dans cette tradition du spectacle « comique », le théâtre Saint Georges accueillera le 8 juin prochain 13 à Table mis en scène par Pierre Palmade.

Pour plus d’information sur le Théâtre Saint Georges : www.theatre-saint-georges.com

Joignez-nous au 01 73 70 52 30 logo idproscenium